Mai est le mois du repiquage, Hélène est à la pépinière

22 mai 2017

Mai est le mois du repiquage, le mois où Hélène Boisson sélectionne les jeunes plants d’oignons doux dans la pépinière avant de retrouver Philippe dans les parcelles de production.

De la rencontre d’Hélène et Philippe

Lorsque Hélène et Philippe Boisson se sont rencontrés en 1995, Philippe aidait son père, berger, sur l’exploitation familiale. Il venait de planter ses premiers pommiers « Reinette » et voulait se lancer dans la pomme. Mais la culture de l’oignon commençait à se développer et la coopérative venait de se créer. En 2000, Hélène et Philippe font leurs premiers débuts avec 200 mètres carré d’oignons arrosés à la main. Les parents de Philippe possédaient des terrains sur les hauteurs de Sumène à Metges, mais il n’y avait pas d’eau. « Au début lorsqu’on a dit que nous voulions faire des cultures là-haut, les gens nous traitaient de fous ». Après avoir défriché les terres, créé des terrasses et un bassin de rétention d’eau, ils ont pu l’année suivante, cultiver 2500 mètres carrés d’oignons.

A la création de leur exploitation en 2001

Ainsi est née en 2001 leur exploitation : des plantations de pommiers en fond de vallée, des oignons en terrasses sur les hauteurs ainsi qu’une châtaigneraie greffée. À partir de 2008, Hélène a quitté son emploi à l’extérieur pour se consacrer à l’exploitation. Complémentaires, ils ont chacun leur spécialité, lui, la technique des cultures, elle, la partie administrative et la comptabilité. L’évolution de leur exploitation s’est fait en lien avec la création de nouveaux bassins de stockage d’eau. Aujourd’hui, ils exploitent 5 hectares en tout dont 2 hectares d’oignons qui représentent 75% de leur chiffre d’affaires. Ils ont embauché un employé permanent et durant les périodes de repiquage et de récolte, ils emploient une dizaine de personnes. Sans compter l’aide précieuse de leurs familles.

Newsletter